Me voici micro en main devant 70 personnes, prêt à intervenir sur un sujet qui me tient
à coeur : Tantra. J’ai choisi l’intitulé suivant Tantra : l’expérimentation au coeur de la
connaissance.
A peine ai-je expliqué le choix du titre et son explication que l’organisatrice présente
au côté de chacun des intervenants s’empare du micro et évoque la sexualité. Je l’invite
à me laisser poursuivre mon intervention et lui propose de digresser a posteriori sur
ce que je considère comme l’amalgame Tantra et Sexualité. Mon intention première est en effet de présenter Tantra et surtout de pratiquer une méthode de visualisation.

Aussitôt la visualisation terminée, je tiens à peu près ce langage :
« Tantra est en effet une voie inclusive : chaque situation, expérimentation, exploration est
propice à l’apprentissage, à l’enseignement. La sexualité en fait donc partie.

Le Vijnana Bhaïrava évoque aussi dans les techniques traditionnelles de la mystique
indienne, le tantrisme sexuel. Le nombre de stances de l’ouvrage relatives à la sexualité restent
cependant très marginal au vu des autres pratiques.
Il existe également des voies tantriques dédiées à la sexualité avec une finalité spirituelle.

Notre société est, à mon sens, névrosée de manière générale et particulièrement vis-à-vis de la sexualité qu’elle reproduit à l’image de notre monde industriel basé sur la surconsommation, la surproduction de masse, la standardisation et la performance. Tantra devient alors parfois un espace facile car sans dogme (rien n’est interdit, rien n’est recommandé) où l’on est invité à vibrer sexuellement, générant ainsi le fol espoir de découvrir enfin le plaisir ultime, voire d’assouvir un fantasme non exprimé car bien trop souvent tabou.

Le terrain sociétal est donc déjà propice à une sexualité que je qualifierai de déviante et Tantra serait alors l’espace idéal pour le découvrir. D`où un amalgame Tantra = Sexualité. »

Au-delà de sa définition propre, Tantra est, de mon expérience, un espace dans lequel la notion de temps n’existe plus, un espace dédié à la lenteur, à l’expérimentation, à la conscientisation, à la sensibilité, à l’intériorisation. A la connaissance de Soi.
Je crois qu’il est important de se découvrir dans sa sexualité via Tantra dès le moment où celle-ci devient exploration consciente dans l’attention et la sensibilité, telle une méditation. Et non en tant que finalité.

Eric

Si vous avez aimé cet article, vous pouvez le publier sur votre blog, le partager sur Facebook et Twitter, cliquer sur « J’aime » ou faire un don via Paypal.

Blog