« C’est venu assez facilement de localiser des sensations désagréables voire douloureuses dans mon corps physique , sensations directement liées aux tensions du mental.

Me voilà revenue à cette souffrance morale qui m’a étouffée tous ces derniers mois. Souffrance que j’ai essayé de repousser, de refouler. Et quand on me disait de l’accueillir , je ne pouvais l’entendre.
C’est comme si l’on disait à celui qui est écrasé par un rocher, accueille ta douleur ! Ne la refuse pas, elle a des choses à t’apprendre.
Les différents scénarios ou tu m’as emmenée ensuite, ont fait remonter la problématique de la séparation de couple que j’ ai vécue, et la difficulté que j’ai à ne pas culpabiliser, à ne pas me laisser faire, ni par l’autre, ni par le regard des autres ou leur jugement.
Et surtout à dire , avec des mots, dire à l’autre et à moi même ce que je veux, à pardonner. Pardonner les incompréhensions, les silences, les interprétations, les non partages, la violence silencieuse.
Laisser tout ça se diluer dans l’eau paisible du lac ou dans le ciel étoilé.
Assumer cette situation, ce choix , respirer cette liberté , ne plus être dans une relation culpabilisante. Ouvrir la porte à deux battants. »

Françoise, Carry-le-Rouet

Témoignages