« Le rituel que propose Eric est une expérience humaine extraordinaire d’une intensité et d’une profondeur exceptionnelles.

Quand j’ai rencontré Eric le jour du rituel, je ne le connaissais encore qu’indirectement à travers son site. Le site m’avait aussitôt convaincu de la nécessité pour moi de prendre rendez-vous, prise de rendez-vous qui m’avait valu un contact téléphonique souhaité par Eric mais que j’avais préféré bref du fait de la gêne occasionnée par cette démarche dans ce qu’elle pouvait contenir d’impudeur et qui aussi m’impressionnait par l’importance des changements que je pressentais que son aboutissement allait occasionner en moi. J’avais immédiatement été intrigué par ce mélange stupéfiant de transparence d authenticité et de bienveillance qui émanait de lui. Qualités humaines auxquelles j’attribue la plus grande valeur et qui sont si rares et surtout si rarement associées, au point que je me suis mis à douter de la validité de ce que je pouvais avoir perçu, au fond, seulement par lecture ou vidéos interposées ! Cependant, dès les toutes premières minutes de notre rencontre, j’ai compris que je ne m’étais pas trompé.

Et c’est donc dans un climat de confiance totale que j ai plongé dans l’aventure à laquelle m’invitait Eric. De main(s) de maître Eric va mener le rituel du début jusqu’à la fin avec justesse rigueur et sobriété. Et ce sont précisément la confiance qu’il m’a inspirée et la fermeté de ce cadre qui m’ont permis de m’abandonner à l’énergie qui s’emparait de moi. Rétrospectivement je comparerais ce que j’ai vécu lors du massage à ce que je peux imaginer de l’expérience du surfeur : Eric m’incitait à oser prendre les grosses vagues qui alternèrent avec de plus petites ainsi qu’avec avec des phases d’accalmie et immédiatement il m’a donné confiance dans mes capacités de surfer. J’ai découvert l’ivresse d’être porté par l’energie de la vague, le rafraîchissement du plongeon, le délassement de la pause, certaines frayeurs devant la nouveauté pour moi de ces sommets et de ces vitesses étant aussitôt apprivoisées.

J’ai habité joyeusement chaque instant du temps du rituel, instants qui devenaient tous pleins. Et constamment comme en filigrane dans chacun des instants qui s’égrenaient : la présence discrète et intense d’Eric à travers ses mains fermes et douces et à travers sa bienveillance. Des moments de communion, de danse, dans une paix infinie et sûre. Dans l’abandon des identités qui nous leurrent et l’évidence de la fraternité. Les corps sont nus. Et le corps massé intégralement éveille la sensation d être accepté en totalité et sans condition par un autre soi-même qu’il soit père, frère, jumeau ou maître. L’inclusion de la zone du sexe dans le massage est à la fois centrale et quelque peu déroutante. Centrale car le massage du sexe est déterminant dans cette sensation d’acceptation inconditionnelle de soi par soi et par l’autre et centrale car le massage du sexe est déterminant aussi dans l’émergence et la puissance de l énergie. Et en même temps quelque peu déroutante car il n y a pas pour autant de sexualité pas plus qu’il n’y aurait lieu d’y en avoir. Et c’est précisément l’absence de projet de sexualité qui transforme l’énergie dégagée quantitativement en la démultipliant et qualitativement en produisant une transe mystique.

Je n’ai jamais eu un sentiment de partage et de proximité aussi bienfaisants avec aucun autre homme (père, frère ou ami) et pourtant Eric était un homme que je connaissais à peine. Car en effet, il masse avec ses mains mais aussi avec son cœur. Et il était clair pour moi que nos cœurs étaient reliés et ouverts en éventail en direction tant l’un de l’autre que de l’ensemble humanité et de la création. Depuis ce premier rituel (je désire qu il y en ait d autres), j’éprouve une énergie nouvelle et joyeuse qu’accompagne un sentiment de réconciliation intérieure et de réparation des blessures tant anciennes que récentes. Les blessures si elles ne sont pas encore cicatrisées sont apaisées et le processus de réparation et de réconciliation est à l œuvre. La part divine de l identité a été dépoussiérée et je me sens allégé de quelques couches de pelures identitaires jusque là encombrantes et qui s’avèrent totalement inutiles et c’est clairement ce dépoussiérage et cet avènement qui alimentent joie et énergie. Comment dire plus clairement que je recommande au plus haut point ce rituel à toute personne qui est consciente du dénuement dans lequel nous nous trouvons en vérité en tant qu êtres humains, dénuement qui, reconnu et assumé et partagé dans cette expérience, ouvre à la richesse infinie de l’éveil de la communion et de la joie.

Gratitude . »

Jean-Pierre, psychothérapeute, Paris

Témoignages