« Merci pour ce cadre bienveillant, respectueux. Cette mise en confiance très rapide. Je  suis  rentrée sur  un  petit nuage, dans une bulle de douceur, de bonheur, de lumière  et  de  félicité.  Beaucoup  d’émotions  sont remontées en me posant  après la séance, dans la nuit, le lendemain… Le sentiment de m’être  reconnectée  à  moi-même,  à  mon  énergie, à l’acceptation de moi-même. Etre en paix et dans l’accomplissement.

L’ouverture  de  mon  coeur est encore plus présente, ravivée. Impression qu’il est  ouvert à 360°,  qu’il  éclôt  (comme le printemps ce jour-là) de plus bel pour s’épanouir comme une fleur, comme des milliers, des millions de fleurs.
Le  voyage  commence,  car  il  s’agit  bien  d’un  voyage où le temps, l’espace-temps n’existe plus, un voyage vers  l’intérieur, vers    l’être  profond,  vers  la  femme  sauvage,  l’accueil  et l’acceptation  de  ma  féminité,  de  l’énergie masculine, de m’aimer, d’aimer ce corps, grâce  à  ta douceur, ta  bonté,  ton coeur, ta bienveillance.
Ta  présence,  ton  tambour,  ta mailloche, les  esprits  présents  ont été  pleins de bienveillance dans l’accompagnement, la délivrance, la re-naissance grâce à ce  premier  soin  pour  que je m’abandonne à laisser émerger, éclore, prendre  sa  place au  son  de  ces  vibrations, sous ces ondes, ces vagues, ces chants.
Puis  j’ai  été  emporté  par tes douces et sensuelles caresses qui éveillent délicatement les sens. Par cette  danse sensuelle, ce balancement fluide,  léger,  aérien,  ces  ondes,  ces  vagues  de légèreté, cette connexion, de n’être  qu' »un »  sous  tes grandes et soyeuses mains.
Tout  est  que  fluidité, abandon, souffle,  vibration.
Un  moment  magique  d’être connectée, reliée au coeur, de sentir ton coeur, ta bienveillance, ta douceur.
Un abandon tel qu’il n’y a pas de questionnement, seulement un accueil des    ressentis,    des    sensations,  des  émotions  qui  m’ont traversées  (agréables  ou désagréables), de ce qui devait s’épanouir, naître ou lâcher.
Un retour doux, délicat pour sortir de ce voyage, de ce temps suspendu qui a paru bien moins long que 3 heures.
Une osmose, impression d’osmose.
Namasté pour ce pur moment… »

Anne, Thérapeute, Paris

Témoignages