« Si tout est dans l’instant, s’il n’y a pas de devenir, il n’y a donc pas non plus de chemin… Qu’est-ce que la voie ?
– Le yoga, le tantra, la pratique, commence quand quelqu’un vient et qu’il n’a rien à demander.
Quand quelqu’un vient avec des questions, dans l’attente de réponses, on est obligé de donner des calmants.
Tous ces états, toutes ces pratiques assidues ne sont rien d’autre que des calmants pour les esprits agités.
Quand surgit la véritable interrogation, profonde :
« Qui suis-je ? », on ne demande plus rien.
Là, l’enseignement arrive. Il arrive dans cette disponibilité.
Quand on veut être enseigné, quand on veut savoir, c’est qu’il y a peur. On n’est pas prêt.
C’est quand quelqu’un ne veut plus rien, ne sait plus rien que, vraiment, il peut être totalement présent. »
Extrait d’entretien avec Eric BARET

Quelle merveilleuse question et quelle merveilleuse réponse.

Cette approche fondamentale du « Qui suis-je ? » me renvoye également au magnifique ouvrage de Brandon BAYS « Le voyage de guérison » ainsi qu’à une conférence de Jerry DUNSON sur l’Héritage spirituel des traditions amérindiennes.

La première décrit une technique répétitive reçue lors de l’enseignement d’un maître indien. Cette technique consiste à poser la question « Qui suis-je » indéfiniment à une personne jusqu’à ce qu’elle atteigne une forme de bien-être absolu.

Le second énumère les 3 questions que l’on se pose dans la sagesse amérindienne : qui suis-je ?,  que suis-je ?, pour quelles raisons suis-je là ? qui amènent les réponses quant à sa spiritualité, ses valeurs et sa mission.

Et vous, qui êtes-vous ?

Cet article contient des mots qui cherchent à décrire ce qu’est ou ce que n’est pas Tantra à mon sens. La meilleure compréhension restant l’expérimentation, je vous invite à pratiquer Tantra.

 Alors, qu’attendez-vous ?

Eric

Crédit image : Lucy CAMPBELL / www.lupiart.com

Si vous aimez cet article, sentez-vous libre de le partager via :

Blog