Je me suis souvent posé la question du rôle de l’homme et de la femme dans une relation amoureuse. J’ai trouvé trace d’un début de réponse dans l’ouvrage d’Hernan MANAMI. Je vous en livre un extrait qui à mon sens rejoint Tantra.

« Car si tu aimes vraiment, tu devras apprendre à comprendre que l’homme cherche une femme spéciale, une femme entre mille. Il se donnera complètement à cette seule femme et, seulement quand il l’aura rencontrée, il abandonnera son incessante recherche. Si tu aimes cet homme, il devra être ton idéal. Etudie, fais tien cet idéal et ne regarde jamais derrière toi. Quand, petit à petit, ton corps sera devenu un tout harmonieux, alors tu comprendras si ce que tu éprouves pour lui est vraiment de l’amour ou simplement de la passion. Souvent, nous confondons l’amour avec l’affection ou la passion. Souviens-toi : l’union amoureuse de la main de l’homme avec celle de la femme est le lien qui leur permet d’entrer en contact avec l’univers. Car lorsque la main de l’homme effleure celle de la femme, il effleure le chemin qui conduit à l’éternité à travers l’amour.

Le sexe féminin est craint et envié, seuls les hommes vrais apprennent à respecter et à valoriser cette partie intime de la femme.

L’homme près d’une vraie femme se divinise. Pour découvrir les mystères de la divinité l’homme doit pénétrer dans le cœur de la femme car la Pachamama veut uniquement ce que désire la femme. Si la Pachamama est amour, la femme l’est aussi. L’homme doit considérer la femme comme la version de la nature créatrice dont la morale est basée sur le respect pour la vie.

La vraie femme est une maîtresse de vie : elle guide son compagnon, éduque ses enfants dans l’action, les enseignements, les exemples. La femme a besoin de disciples à aimer et à qui enseigner, l’homme a besoin d’une maîtresse qui lui suggère des idéaux à concrétiser. L’homme et la femme ont des rôles différents mais on besoin l’un de l’autre. Séparés, nous sommes des êtres incomplets à la recherche de quelque chose d’introuvable alors qu’unis, le véritable homme et la vraie femme sont une force. La vraie femme n’a pas besoin de se mesurer à l’homme ; elle est un être dôté de certaines qualités qu’il est absurde de comparer avec celles masculines. La femme en communion, en coopération absolue avec son homme, entreprend le chemin de l’amour, de la vérité, du respect des lois universelles. Une vraie femme chemine vers le futur avec amour, dévouement et consentement. Elle a un regard serein, parle avec douceur et respect, le coeur empli de tendresse. Son énergie est constituée de vibrations plus subtiles qui l’élèvent à un niveau plus spirituel. La femme ouvre la porte de l’éternité à l’homme. La vraie femme est une demi-déesse, une fille de la Pachamama, de la Grand-mère cosmique, source de vie éternelle. »
Extrait de « Prophétie d’une femme médecine » de Hernan Huarache Manami

Cet article contient des mots qui cherchent à décrire ce qu’est ou ce que n’est pas Tantra à mon sens. La meilleure compréhension restant l’expérimentation, je vous invite à expérimenter Tantra.

 Alors, qu’attendez-vous?

Eric

Crédit images : Isabelle JEANDOT / www.isabellejeandot.com

Si vous aimez cet article, sentez-vous libre de le partager via :

Blog