Je fais ainsi écho au livre de Véronique de la Cochetière qui exhorte les Femmes à se réveiller et à laisser émerger leur part divine. Je me réjouis et me sens honoré de contribuer à ce réveil lors du rituel Shakti.
Ce réveil peut également en favoriser un autre : celui de la Femme ou de la Déesse Sauvage.

La Déesse sauvage

« A l’origine, cette Déesse des montagnes, des fauves et des bêtes sauvages incarne une formidable puissance primitive, libre et barbare, fondée sur la loi des cycles vie/mort/renaissance.
La Déesse est sauvage. La Déesse est éternelle. Elle seule connaît à la fois le passé, le présent, l’avenir. Elle nous crie qu’il faut faire confiance à notre instinct de vie, fuir l’abstraction qui nous coupe de la réalité et de l’amour, que nous devons jouir de la vie pour jouir d’une bonne mort. »

Joëlle de Gravelaine

Dans le rituel, mon rôle est simplement de me retrouver dans un silence mental, dans une présence corporelle globale et de laisser la spontanéité des mouvements fluides de mes mains s’exécuter sans aucune intention, sans aucune peur. Mes mains sont alors à l’écoute et répondent au corps du sujet. Ce dernier s’exprime.

Il se peut alors qu’il se mette en mouvement de manière naturelle et avec vigueur, qu’il recherche instinctivement un point de contact, notamment avec le pubis du masseur. Le côté sauvage se manifeste alors.
Femme Sauvage ? Femme Louve ? Déesse ?

Les mains peuvent également être en demande de liaison, manifestant ainsi un besoin d’être rassuré, de partager, d’accélérer la circulation de l’énergie.

La bouche peut aussi avoir envie d’être sollicitée, contribuant là encore à la circulation de l’énergie et parfois au désir de se laisser « pénétrée » sur toute la surface du corps.

Pour ma part, j’accueille cet état « sauvage » comme tel et reste cependant vigilant à ce qu’il ne se transforme pas en besoin de relation sexuelle, restant ainsi dans mon rôle d’accompagnant.

Je me réjouis que certaines Femmes aient pu vivre et expérimenter cette nuance entre le désir sexuel et la manifestation de la Déesse sauvage, de l’énergie, de la Shakti, de la vibration : c’est une expérience tellement belle et tellement intense. »

Eric

Si vous avez aimé cet article, vous pouvez le publier sur votre blog, le partager sur Facebook et Twitter, cliquer sur « J’aime » ou faire un don via Paypal.

Blog