Les émotions sont présentes dans notre vie quotidienne. Comment les vivre et les aborder ? et sans se laisser submerger par la colère, par la tristesse, par la joie ? Que dit Tantra à ce sujet ? J’ai recueilli quelques extraits d’interview d’Eric BARET, de Daniel ODIER et d’Osho à ce sujet.

Tous les 3 concordent sur le fait que le corps (encore lui) a la capacité d’absorber l’émotion et de la laisser retourner à l’espace d’où elle vient. Le yogin ne cherche plus à maîtriser l’émotionnel mais au contraire à laisser s’accomplir pleinement ce cycle. Il vit une émotion après l’autre. Plus de stagnation, plus de répétition. Il y a égalité entre les émotions dites positives et celles dites négatives. Le yogin peut ainsi assumer pleinement sa vie émotionnelle.

Emotion positive et négative

« A ce moment-là l’émotion devient fonctionnelle, elle devient richesse et toutes les émotions deviennent positives. Il n’y a pas d’émotions négatives, c’est pour cela que les enfants jouent à se faire peur, c’est pour ça qu’on va dans les montagnes russes, pour avoir peur, c’est pour ça qu’on saute d’un pont à l’élastique, pour avoir peur. La peur est joyeuse quand on n’a pas peur. La tristesse est joyeuse quand on n’est pas triste, comme quand vous allez voir Rigoletto à l’opéra, à la fin vous êtes triste quand sa fille est assassinée, vous pleurez et quand vous sortez vous dites que c’était magnifique.

C’est magnifique de sentir la tristesse quand on n’est pas triste. Toutes les émotions sont ultimement positives, elles ramènent toujours à la tranquillité, à l’écoute, sauf quand on s’approprie l’émotion. Car quand je suis triste, je refuse la tristesse donc je la bloque. Et puis quand je sens la tristesse, la tristesse monte, se libère et nous ramène à la joie. Quand je sens la peur, la peur monte, se libère et nous ramène à la joie. C’est pour ça qu’on aime prendre des risques physiques, etc., parce que la peur est belle quand nous n’avons pas peur. C’est la même émotion. Si je m’approprie la peur je ne peux plus bouger, si je sens la peur je suis plus rapide. C’est la même peur. Quand l’émotion de la peur est rattrapée par l’ego, c’est une émotion qui fige, qui bloque, qui ne libère pas. L’émotion ressentie est une émotion qui se libère et qui ne laisse pas de traces.

Celui qui a peur, va toujours se souvenir de quand il a eu peur, celui qui sent la peur ne va jamais y repenser quand l’émotion est finie. Celui qui saute d’un pont avec un élastique en payant pour ça, va hurler quand il descend en ressentant la peur. Le soir quand il rentre chez lui, il n’y pense plus. Celui qu’on va jeter du pont, si il ne s’écrase pas en bas, 30 ans après il va encore y penser parce qu’il a tout fait pour se bloquer. »
Extrait d’Eric BARET via http://yog-lavie.eklablog.com/

Cet article contient des mots qui cherchent à décrire ce qu’est ou ce que n’est pas Tantra à mon sens.  La  meilleure compréhension restant l’expérimentation, je vous invite à expérimenter Tantra !

Eric

Si vous aimez cet article, sentez-vous libre de le partager via :

Blog