J’ai  eu  l’opportunité  de  visionner  aujourd’hui   un  documentaire  sur  France 5 intitulé « Jouissance sur ordonnance ». Le documentaire relate les diktats de la performance qui règnent au sein de notre société jusque dans le domaine de la sexualité où le recours à la médecine se développe pour éviter les pannes sexuelles.

Je l’ai trouvé très juste, stupéfiant et me suis senti à certains moments en colère (mesurée) et  triste par  rapport  à l’approche de nos concitoyens quant  à leur démarche vis-à-vis de leur santé. Le  tantrisme  est  très  rapidement  évoqué  lors  d’un  passage  sur  le  titre  de sexologue en France. Et pourtant, les pratiques tantriques ont fortement et rapidement résonné en moi à la fin du visionnage.

Pour 2 raisons majeures :
– premièrement,  parce  qu’un  lien  fort  existe  en  France  entre  sexualité et tantrisme,
– deuxièmement, parce que le tantrisme peut être à mon sens une voie vers un épanouissement, notamment sexuel.

Tantra et sexualité

En France notamment, le terme « Tantra » est invariablement lié à la sexualité. Pour quelles raisons ?
En occident, le toucher et la sexualité sont très souvent considérés comme des sujets ou pratiques tabou sur lesquels on s’épanche rarement en public.Le Tantra tel que proposé la plupart du temps, est donc devenu naturellement un espace où l’on s’autorise à toucher et à découvrir l’énergie sexuelle, la sienne et celle des autres.

« Tantra », terme sanskrit, signifie technique d’expansion, sous-entendu de soi. De l’éveil des 5 sens (dont le toucher) et de la diffusion énergétique sexuelle ou de vie naît le Spanda ou frémissement permanent via des techniques telles que méditation ou massage. Une forme de connexion ou de communion permanente à son environnement. D’après le tantrisme, l’énergie de vie est assimilée à l’énergie sexuelle car elle se situe dans les mêmes zones anatomiques. La source de l’énergie de vie que l’on pourrait peut-être qualifier de Kundalini, se trouve en effet dans le coccyx (Source« Sahatja Yoga »). L’attention portée aux parties génitales permet d’éveiller cette énergie dans le but, si tant est qu’il en ait un, de la diffuser dans tout le corps et d’atteindre l’extase. C’est là que se trouve à mon sens, le lien à la sexualité.

Voie d’épanouissement

Le tantrisme est selon moi, une voie d’épanouissement de l’être global. En ce sens, il peut participer à résoudre, entre autres, les problématiques de pannes sexuelles. L’éveil des sens dont celui du toucher en émission et réception participent certes à l’apprivoisement de son être, à la libération des tensions et à l’affinement de ses perceptions. La diffusion énergétique dans tout le corps participe certes à l’épanouissement  de  l’être.  Selon  moi,  le  tantrisme  ne  peut  cependant  se résumer à la sexualité qui est une infime partie des écrits tantriques, tout comme le Kâmasûtra. Le fait  de vivre pleinement chaque instant en conscience et en présence  représente  à  mon  sens  la  voie  tantrique  d’épanouissement  par excellence.  Le  massage, la  méditation,  l’exploration  des  sens  en  sont  des techniques d’expérimentation.

Qu’en pensez-vous?

Cet article contient des mots qui cherchent à décrire ce qu’est ou ce que n’est pas  le  tantrisme  à  mon  sens.  La  meilleure compréhension  restant l’expérimentation, je vous invite à expérimenter le tantrisme !

Alors, qu’attendez-vous?

Eric

Crédit image : Déborah de Robertis

Si vous aimez cet article, sentez-vous libre de le partager via :

Blog